• Pas de bébé à la consigne

    La nouvelle réforme de la petite enfance avance à grands pas et les mesures qui se profilent inquiètent les professionnelles du secteur. En effet, il n’est question dans ce projet que de rentabilité au détriment de la qualité de l’accueil des jeunes enfants. Parents et professionnelles appellent à une mobilisation le 23 Mai pour renverser la vapeur et exiger une politique ambitieuse de la petite enfance.

    Lire la suite »
  • L’imposture du Rassemblement National

    En politique, il y a souvent un fossé entre les paroles et les actes et c’est à sa profondeur que l’on mesure la perfidie de celles et ceux qui briguent nos suffrages. À regarder de près la liste des candidats du Rassemblement National (ex.Front National) aux élections européennes de mai prochain et les votes de leur délégation à Bruxelles, on mesure l’étendue de l’escroquerie qui consiste à faire passer ce parti d’extrême-droite pour le défenseur des droits des travailleurs.

    Lire la suite »
  • Ville d’Aubagne : l’Administration veut imposer son nouveau projet RH

    L’administration municipale a décidé de manière unilatérale, sans concertation avec les élus du personnel, de relooker l’entretien professionnel en le plaçant au cœur de plusieurs dispositifs dont le nouveau régime indemnitaire (rifseep). Avec des conséquences directes sur l’évolution professionnelle des agents de la collectivité.

    Lire la suite »

L'Actu

On en parle

Loi Blanquer = Éducation publique en danger

Sourd aux protestations des enseignants et des parents d’élèves, le gouvernement entend mener à terme sa réforme de l’Éducation nationale. Derrière la promesse fallacieuse d’une « école de la confiance », c’est tout un système qui est mis en place pour calquer l’école sur le modèle libéral au détriment des classes populaires et des territoires les moins riches. Lire notre article

bon à savoir

À propos du harcèlement moral

C’est un mal de plus en plus présent dans la fonction publique dont les conséquences peuvent être extrêmement graves. Les agissements répétés de harcèlement moral, tels que les définit la loi, ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. De tels agissements doivent être punis et la loi prévoit des sanctions.

Temps Libre

Place aux Compagnies

Rencontres, lectures et spectacles, la 4ème édition de Place aux Compagnies, dispositif de soutien à la production du spectacle vivant dans notre région, invite le public à découvrir des créations originales sur les scènes d’Aubagne.