La Médiathèque municipale en danger

Qu’est-il advenu de la somme inscrite au budget pour la Médiathèque municipale? En pleine rentrée littéraire et en fin d’exercice budgétaire, le flou règne sur l’avenir de cet équipement culturel.

Pour ne laisser personne en marge du royaume de la lecture, nombreuses sont les municipalités qui ont ouvert et mis au service des habitants une bibliothèque municipale devenue plus tard « médiathèque » avec l’apparition des formats numériques. Ce fut le choix d’Aubagne il y a bien longtemps : le choix de faciliter l’accès pour tous à la Culture et la faire traverser tous les quartiers à bord du médiabus.

Mais les temps ont changé et la Médiathèque municipale Marcel-Pagnol ressemble aujourd’hui à ces grands bateaux abandonnés avec leur équipage sur le quai d’un port par leur armateur.

Les livres peuvent parfois peser lourd dans le budget des familles.

En 2016 déjà devant l’indigence du budget alloué à la Médiathèque par la Ville, son personnel soutenu par les syndicats CGT et FSU avait alerté la population sur le risque de voir disparaître à plus ou moins long terme cet équipement culturel. Suite à une forte mobilisation du personnel communal, des usagers et des professionnels des bibliothèques et de la lecture, la Ville avait signé un partenariat avec la Direction Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) pour un budget cofinancé à 50% sur 3 ans.

Si les deux premières années le contrat a été honoré, en 2018 la somme de 40.000 euros inscrite au budget pour l’achat de nouveaux livres n’a toujours pas été versée. En pleine rentrée littéraire et en fin d’exercice budgétaire, le rayon « nouveautés » est désespérément vide et les animations culturelles en direction du public se réduisent à peau de chagrin. Seule la volonté des professionnels  d’offrir au public un service de qualité permet d’entretenir l’illusion que la Culture a encore droit de cité à Aubagne.

En pleine rentrée littéraire et en fin d’exercice budgétaire, le rayon « nouveautés » est désespérément vide

Mais le personnel municipal s’interroge sur les réelles motivations du maire d’Aubagne qui traite avec mépris et condescendance leurs demandes. Ainsi il est impossible de connaître la destination des 40.000 euros initialement prévus pour la Médiathèque. Pire, la Direction Régionale des Affaires Culturelles qui aurait du verser une somme équivalente pour la médiathèque affirme n’avoir reçu aucune demande de financement cette année…

Incompétence ou volonté politique de laisser dépérir cet équipement culturel ? La question, légitime, est posée.

En ne respectant pas ses engagements, la Ville ne s’honore pas. Elle montre un visage déloyal à la fois envers son partenaire, la DRAC, mais aussi envers les Aubagnais(e)s qu’elle prive d’un service public incontournable en terme d’éducation, d’accès à la Culture et aux loisirs. Elle se fiche enfin des agents qui n’obtiennent de leur administration que des réponses évasives. Malgré cela, ils assurent leur mission de service public avec le dévouement et l’enthousiasme que les usagers leur reconnaissent. Mais jusqu’à quand ? Comment envisager l’avenir de la médiathèque quand la municipalité lui tourne le dos ? Qu’en sera t-il les prochaines années quand le budget sera entièrement à la charge de la Ville ? Avec le soutien de leurs syndicats, ils appellent les usagers à les rejoindre sur le parvis de la Médiathèque mercredi 19 septembre de 10h à 12h pour un « petit déjeuner contestataire », l’occasion pour les Aubagnais(e)s de manifester leur attachement à un équipement qui a vu grandir des générations d’entre eux.

Lire aussi : Les agents de la médiathèque d’Aubagne dénoncent un important manque de moyens (Marsactu)

Un commentaire

  • FLASH INFO
    La mobilisation des professionnels et des usagers pour défendre le budget de la Médiathèque municipale Marcel-Pagnol a commencé à porter ses fruits !
    Les bons d’engagement sont de retour. Les agents de la Médiathèque les attendaient depuis des mois. Les livres étaient choisis, les commandes étaient prêtes. Il ne manquait plus que la validation des bons d’engagement, nécessaires avant toute dépense publique. C’est chose faite. Une partie du budget a été débloqué, certaines commandes ont pu être envoyées. Les lecteurs pourront bénéficier d’ici peu des nouveautés de la rentrée. Mais la vigilance demeure quant à la suite du budget.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s