Médiathèque d’Aubagne : le droit de réponse des agents

À la suite de la mobilisation des professionnels et des usagers de la Médiathèque municipale inquiets pour l’avenir de cet équipement culturel, le maire d’Aubagne Gérard Gazay s’est déchargé, par voix de presse, de ses responsabilités en jetant le discrédit sur le personnel de la Médiathèque et sur sa propre administration.

Le maire d’Aubagne ne se grandit pas: dans la posture du grand vizir qu’il affectionne, Gérard Gazay a qualifié de « non évènement » la défense d’un budget d’acquisition pour la Médiathèque (lire notre article précédent). Et ce n’est pas tout. Ses déclarations dans les éditions des 19 et 24 septembre du quotidien régional La Provence portent une grave atteinte au personnel municipal, à son intégrité, à son professionnalisme et à son sens du service public.

Ainsi, il insinue que le personnel de la Médiathèque dissimulerait les documents qui ne se trouvent plus sur les étagères, «Moi aussi je peux retirer un journal du présentoir et mettre un papier à la place». Il accuse l’administration -et ainsi, le personnel communal- d’avoir commis des failles, «… ce n’est pas aux élus de passer les bons de commandes ! Il y a eu sans doute des failles dans l’administration…».

Des propos jugés inacceptables par le personnel et leurs représentants syndicaux qui, dans un courrier adressé le 25 septembre à Gérard Gazay, sollicitent un rendez-vous avec le premier magistrat de la commune afin de lui exposer la réalité de la situation budgétaire de la Médiathèque, et, documents à l’appui, lui prouver l’impasse dans laquelle elle se trouve, malgré le respect des procédures et le sérieux des tâches effectuées. À suivre…

Lire aussi : Budget en baisse, Médiathèque en danger à Aubagne

2 Commentaires

  • FLASH INFO
    La mobilisation des professionnels et des usagers pour défendre le budget de la Médiathèque municipale Marcel-Pagnol a commencé à porter ses fruits !
    Les bons d’engagement sont de retour. Les agents de la Médiathèque les attendaient depuis des mois. Les livres étaient choisis, les commandes étaient prêtes. Il ne manquait plus que la validation des bons d’engagement, nécessaires avant toute dépense publique. C’est chose faite. Une partie du budget a été débloqué, certaines commandes ont pu être envoyées. Les lecteurs pourront bénéficier d’ici peu des nouveautés de la rentrée. Mais la vigilance demeure quant à la suite du budget.

  • Bonjour la résistance,
    Bravo à tout le monde d’avoir mis au monde ce nouveau bébé si beau, je souhaite à tout le monde qui se trouve derrière toute la force et l’énergie nécessaire pour l’accompagner et l’aider agrandir jour après jour je vais pas m’étaler sur le commentaire mais sachez bien que tous ensemble on vaincra, en revanche seul on ira nulle part.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s