À Villejuif comme à Aubagne

À Villejuif comme à Aubagne, les méthodes les plus scandaleuses sont employées pour faire barrage aux listes du syndicat CGT pour les élections professionnelles du 6 décembre. L’apparition soudaine de listes CFTC fabriquées à la va-vite pour couper l’herbe sous le pied de nos candidat(e)s est non seulement indigne de ces futurs enjeux électoraux mais elle est aussi une insulte à l’intelligence des salarié(e)s appelés à désigner leurs représentants.

À Villejuif comme à Aubagne, le syndicat CGT des personnels de la Ville a eu la surprise de découvrir que la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC) se présentait contre ses listes aux élections professionnelles du 6 décembre. Et cela ne tient pas du miracle même si, telle l’apparition de l’Immaculée Conception, cette liste est apparue soudainement. Le phénomène n’a pas été signalé au Pape François car il s’agit évidemment d’une supercherie. Comme en témoigne cet excellent article plein d’humour – il vaut peut-être mieux en rire – paru sur le site du syndicat CGT de la Ville de Villejuif dont nous ne résistons pas à publier quelques extraits : » Opération du Saint Esprit ? Génération spontanée ? Que nenni… Ceux qui cherchent une preuve de l’existence d’un être supérieur n’y verront peut être que du feu, mais ce sont des mains très familières qui ont façonné ce syndicat. Les mêmes mains que celles qui jour après jour cherchent à abattre les collègues qui tentent simplement de faire leur travail…« .

Un air de déjà vu à Aubagne où nous avons nous aussi été les témoins d’une opération de manipulation orchestrée par la direction municipale pour couper l’herbe sous le pied de notre syndicat. Comme nos collègues de Villejuif, nous ne verrions rien à redire s’il s’agissait d’une organisation dont le but est de défendre les intérêts des salarié(e)s et du public. Comme eux, nous ne craignons ni le débat d’idées, ni la confrontation dans les instances. Oui mais voilà, comme à Aubagne il s’agit de ce que l’on appelle communément un syndicat « maison » pour désigner ces organisations fabriquées de toutes pièces « dans le secret d’un cabinet sis au cœur de la mairie » (sic) pour dézinguer les véritables syndicalistes, celles et ceux bénévoles qui ne comptent pas leurs heures pour défendre les collègues en difficulté, améliorer les conditions de travail et sauver ce qui peut l’être encore des services à la population.

Pour le syndicat CGT des personnels de la ville de Villejuif, la supercherie n’a que trop duré : « Et quand on sait que certains de ceux qui sont sur la liste CFTC sont déjà venus nous trouver pour nous indiquer qu’il n’ont jamais fait acte de candidature, on peut légitimement douter de la sincérité de cette liste« . Pour en avoir le cœur net, les délégué(e)s de listes CGT se sont rendues en DRH pour vérifier les statuts de ce nouveau syndicat, ainsi que les actes de candidature des personnes inscrites sur la liste. Bien entendu, en dépit d’une attente patiente, aucun de ces documents n’a été produit par l’administration. Sans se départir de humour, les collègues de Villejuif ajoutent : « Il faut croire que la multiplication des petits pains ne fonctionne pas avec les actes administratifs réglementaires« .

Plus sérieusement, ils ont déposé un recours au tribunal administratif de Melun pour dénoncer la sincérité de cette liste et écrit en urgence au préfet pour réclamer son intervention.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s