Ces listes CFTC, quelle fierté !

Oui, nous, agents territoriaux syndiqués à la CGT, nous sommes très fiers de ces listes CFTC qui ont été constituées au forceps au cours de ces derniers jours ! Artificielles, désincarnées, pur produit de la volonté du maire, elles sont la meilleure preuve de notre efficacité durant ces dernières années et pourraient à elles seules constituer notre bilan, à un peu plus d’un mois des élections professionnelles (le 6 décembre prochain).

Si l’équipe dirigeante en place a déployé tellement d’efforts (beaucoup parmi vous ont reçu un coup de téléphone pour les « inviter » à se présenter sur les listes de la CFTC – et comment ne pas rappeler les méthodes de voyous que nous vous avons rapportées ici) c’est que nous leur avons donné tellement de fil à retordre en CAP ou en Comité technique qu’ils n’ont qu’une envie : ne plus nous voir. La solution qu’ils ont imaginée, plutôt risible il faut l’avouer : créer de toutes pièces une cellule syndicale qui soit aux ordres du maire et de son DGS, afin de pouvoir passer leurs décisions avec le moins d’opposition possible.

Des empêcheurs de tourner en rond

Nous sommes en effet pour eux ce qu’on appelle des empêcheurs de tourner en rond. Soyons précis : nous sommes des empêcheurs de s’arranger entre amis. Car ce que nous avons pu constater dans ces comités (CT et CAP), et ce contre quoi nous nous sommes constamment insurgés, c’est l’entre-soi, les combines entre copains et coquins, au mépris des compétences, de l’investissement, de l’ancienneté, du sens du service public. Les exemples sont si nombreux et tellement flagrants… on ne vous en donnera qu’un ici (mais comptez-sur nous, nous ne manquerons pas d’y revenir), peut-être le « meilleur » et le plus symbolique, celui que tous les agents aubagnais connaissent : c’est précisément cette personne que vous avez pu avoir récemment au bout du fil (sur ses heures de travail et sur les vôtres, ce qui est rigoureusement illégal) pour vous convaincre d’adhérer à la CFTC.

Des faits objectifs, c’est insupportable

Que nous soyons amenés à leur faire remarquer à chaque fois l’arbitraire, l’incohérence, voire l’indécence de leurs décisions, tout en argumentant et en s’appuyant sur des faits objectifs, c’est trop pour eux, ça leur est insupportable. Ils n’en peuvent plus. Vous croyez qu’on rigole, qu’on en rajoute ? Il faudrait que vous puissiez voir la tête du maire et de son DGS dans les réunions des différentes instances quand nous les mettons face à leurs contradictions, que vous puissiez entendre la condescendance et la colère du premier et les explications alambiquées du second pour justifier l’injustifiable.

Vous qui avez lu les noms sur les listes de ce syndicat-zombie, nous savons que vous êtes partagés entre dépit, indignation et consternation : qu’a-t-on bien pu promettre à Fernand pour qu’il accepte ? Quel genre de chantage a pu recevoir Léopoldine pour céder à la pression ? De quel type d’avantages dispose Josette pour renoncer aux convictions qu’on lui croyait chevillées au cœur et au corps ?

Loin de nous la volonté de faire une chasse au sorcière, juste la profonde tristesse de constater en 2018 la survivance de pratiques qu’on croyait d’un autre âge.

À la botte du maire

Est-il besoin de rappeler qu’un syndicat, au-delà de la défense, individuelle et collective, des droits et intérêts des salariés, ce sont des valeurs partagées ? Parmi lesquelles, fondées sur le respect et l’humanisme, la défense du service public et la promotion de l’intérêt général ? Celui de la CFTC, tel qu’il se matérialise en tout cas à Aubagne, ne semble poursuivre en aucun cas ces objectifs. Ce n’est au mieux qu’une coquille vide, au pire un syndicat purement et simplement à la botte du maire.

Bien qu’aucun agent ne soit dupe de la manœuvre entreprise au sein de notre municipalité, il est important d’avoir pour tous les observateurs extérieurs, aux premiers rangs desquels les administrés aubagnais, une vision claire de la manipulation et de l’insincérité que représente la constitution de ces listes CFTC. Notre démocratie est malade de ces pratiques qui, chaque fois que certains y recourent, contribuent à en saper un peu plus les fondements.

Pour notre part, nous sommes fiers du combat que nous menons au quotidien et des valeurs que nous défendons sans relâche, pour vous, pour nous, pour tous. Nous espérons que vous les partagez et que vous aussi, vous avez à cœur de les défendre.

Le 6 décembre, votez.

Un commentaire

  • Vraiment surprenant le contenu de ces listes CFTC surtout quand l’on retrouve sur les barricades du péage de pont de l’étoile parmi les gilets jaunes des membres de cette liste.
    Sacres JBA sans doute s’était-il perdu à la recherche de son maître croyant dur comme fer qu’il approuverait son initiative.
    Décidément on se demande quels sont les critères pour être candidat sur cette liste. En tout cas pas celui du sens de l’orientation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s