Nous sommes tous des gilets jaunes!

Les syndicats CGT du personnel de la Ville d’Aubagne manifestent leur soutien aux « gilets jaunes » et appellent l’ensemble des syndiqués, des sympathisants et des citoyens à renforcer ce mouvement né de l’exaspération et de la colère légitime des Français. Un rendez-vous est prévu mardi 27 novembre à 18h à l’Union Locale d’Aubagne pour définir ensemble les moyens d’actions.

Disons les choses simplement : Nous sommes tous des gilets jaunes. Qu’est-ce qui nous sépare de ce mouvement né sur les réseaux sociaux et qui s’est répandu comme une traînée de poudre partout en France ? Rien. Ou si peu. La couleur du gilet ? Jaune ? Rouge ? Vert ? Quelle importance au moment où nous avons l’opportunité de faire converger nos luttes ? Les gilets jaunes ne réclament ni plus ni moins ce que pourquoi, nous autres syndiqués CGT, nous nous battons : la justice sociale, un terme banni du vocabulaire de celles et ceux qui nous gouvernent depuis des décennies. Ces élites au nombre d’une poignée de riches banquiers représentée au plus haut sommet de l’État ont de l’aversion pour le peuple qu’il faudrait selon eux « éduquer » avec « pédagogie » parce qu’ils ne comprendraient pas les réformes « nécessaires « . Ces gens-là font fausse route et le mouvement des gilets jaunes est venu le leur rappeler. Oui, le peuple, dans toute sa diversité, à travers ses différentes sensibilités, a tout à fait compris à quel genre d’individus il avait affaire et il a décidé dans sa majorité de ne plus leur accorder aucun crédit.

Le ras-le-bol est général. La confiance est brisée, définitivement. Et la colère gronde. Elle enfle partout en France, aux abords des grands centres commerciaux dont les actionnaires gavés de dividendes tournent le dos à cette France qui souffre d’être saignée pour assurer le train de vie d’une poignée de privilégiés, à proximité des dépôts de carburant dont le prix à la pompe finit d’assécher les maigres ressources de celles et ceux qui n’ont pas grand-chose. L’invasion des Champs Élysées par les gilets jaunes n’est que le symbole d’une réappropriation, celle du peuple qui finance par ses impôts les grands travaux, les hôpitaux, les écoles, les services à la population et dont la force de travail est vampirisée pour accroître les bénéfices des grandes sociétés qui échappent elles à l’impôt.

Une députée LREM, porte-parole du gouvernement, a déclaré que les Français étaient « schizophrènes » et que « les retraités pouvaient faire un effort »… L’arrogance, le mépris et la violence sont dans le camp de ces Marcheurs qui insultent notre intelligence et dont la suffisance ne fait qu’exacerber la colère et le rejet d’un système qui montre sans plus de pudeur son véritable visage.

Oui, nous agents du service public d’Aubagne, syndiqués CGT, nous soutenons les gilets jaunes car nous en sommes déjà. La solidarité est dans notre ADN, tout comme notre combativité. Nous appelons à amplifier ce mouvement populaire partout où cela sera nécessaire. Dans les entrepôts, les usines, dans la rue… nos luttes pour un monde plus juste doivent converger pour déferler sur ce vieux monde qui meurt d’égoïsme et qui nous entraîne dans sa chute. Nous le devons pour nous-mêmes, pour nos anciens et pour les générations à venir. L’air devient irrespirable et pas seulement à cause des gaz lacrymogènes. Il est grand temps de changer d’ère.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s