Contre la Macronie, l’appel à la mobilisation

Les syndicats CGT du personnel de la Ville d’Aubagne appellent tous leurs adhérents et leurs sympathisants à entrer dans l’action pour soutenir le mouvement social face à la Macronie. Des actions sont d’ores et déjà programmées, notamment à Marseille, pour établir le rapport de force nécessaire et obtenir avec les Français mobilisés depuis plusieurs semaines la reddition d’un gouvernement qui ne représente plus que l’infime minorité des plus riches.

Nous vivons depuis quelques semaines une situation exceptionnelle, on parle d’insurrection. Malgré toutes les manœuvres des médias et de ceux qui les manipulent, le gouvernement ne peut cacher cette insurrection et rendre le mouvement impopulaire. 80 % des gens soutiennent ce mouvement.

Le mépris du gouvernement pour le peuple et les gens d’en bas l’empêtre toujours plus dans le mouvement social. Née de l’incapacité à pouvoir subir une nouvelle augmentation du carburant, la grogne a mise à jour l’énorme sentiment d’injustice et le mal-être des Français. Le mouvement des gilets jaunes est maintenant très proche de notre cahier revendicatif. Notre travail n’a pas été vain puisque ce sont nos revendications qui sont portées par le peuple aujourd’hui : augmentation du pouvoir d’achat, nouvelle répartition fiscale, suppression de la CSG…

Durant ces dernières décennies, le peuple a vu disparaître une grande partie de ses conquis sociaux et de son pouvoir d’achat l’empêchant ainsi d’élever décemment ses enfants et d’accéder à tous les services auxquels tout humain à droit (santé, alimentation, logement, éducation loisirs…). Il a accumulé toutes les restrictions possibles.

Macron a dit : « je traverse la rue je trouve du travail !». La CGT vous dit « descendez dans la rue, vous obtiendrez la victoire ! ».

Dans le même temps, le gouvernement Macron supprime l’ISF soit 4 milliards d’euros (par an) et accorde toujours plus d’exonérations patronales. L’an dernier les 10 % des Français les plus riches détenaient plus de la moitié de la richesse du pays. Selon une étude de Proxinvest, en 2017, les PDG du CAC 40 ont touché en moyenne 5,1 millions d’euros, soit 14 % de plus en un an.

Plus récemment, les sénateurs ont voté une augmentation de 40% de la rémunération des maires des grandes villes (plus de 500 000 habitants) et des présidents de région et des départements. C’est cette injustice qui est clamée aujourd’hui. Notre cause est juste.

La période est exceptionnelle car les revendications qui sont posées sont à l’offensive alors que jusqu’à présent nous étions sur la préservation de nos acquis. Les actions doivent se généraliser partout. Aujourd’hui elles se situent principalement dans la rue et le samedi. La CGT doit donc intervenir dans les entreprises afin de cumuler les impacts et s’attaquer encore plus fortement à l’économie.

Néanmoins l’action doit se prolonger dans le temps, il est donc indispensable de réaliser des actions mais pas uniquement des arrêts de travail de 24 heures car nous ne tiendrions pas longtemps. Les manifestations sont importantes mais nous devons aussi trouver des formes d’actions qui s’attaquent à l’économie.

Macron qui affirmait garder le cap et ne pas reculer, concède, recule et vacille. Alors, le jour est venu de réclamer notre dû : l’augmentation du pouvoir d’achat, avec le smic à 1800€ brut, une TVA à 5.5 % sur les produits de première nécessité, une fiscalité juste avec le rétablissement de l’impôt sur les grandes fortunes.

Pour l’obtenir, la CGT vous appelle à rejoindre toutes les actions qui ont lieu et celles qui vont naître. Les gilets jaunes agissent à l’extérieur des entreprises. Nous pouvons intervenir dans les entreprises. Macron a dit : « je traverse la rue je trouve du travail !». La CGT vous dit « descendez dans la rue, vous obtiendrez la victoire ! ».

3 actions sont d’ores et déjà fixées :

  • Le jeudi 13 décembre, départ collectif à 8h00 au service technique pour une action de blocage aux Milles
  • Le vendredi 14, action devant le MEDEF, place du Général de Gaulle à Marseille
  • Le vendredi à 17h30, apéritif de la victoire sur les élections professionnelles au local CGT de la Tourtelle
  • Le samedi 15 le matin, mobilisation à Auchan Aubagne
  • Le samedi 15, l’après-midi, rendez-vous à 14 h sur le Vieux Port pour une manifestation à Marseille

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s