Chanson : Léo n’est qu’un gosse

Solaire, coloré, pétillant, le nouvel album solo de Lionel Achenza, le leader charismatique du groupe Raspigaous, est en préparation. Le chanteur qui fut aussi le chef de chorale de la MJC d’Aubagne a besoin d’un coup de pouce pour extraire cette nouvelle pépite.

Dans le paysage musical il y a des noms intimement liés à l’histoire d’un courant et d’une épopée artistiques. Celui de Lionel Achenza évoque inévitablement un chapitre de l’histoire du reggae français, celui que cet auteur-compositeur et interprète a écrit avec Raspigaous, l’une des têtes d’affiche du reggae marseillais. Depuis sa création en 1997, cette formation a surfé sur le succès grâce à des morceaux devenus des tubes incontournables tels que « Mois d’Août », « Vitrolles », « Zappe », « Contrôle d’identité » ou encore « Intermittents » portés sur scène par une incroyable énergie et la voix et le souffle de son chanteur, Lionel Achenza.

Après avoir écumé avec Raspigaous les scènes de l’Hexagone, Léo sillonne désormais les routes en solo dans une formule acoustique qu’il affectionne, guitare et voix : « Ce que j’aime avec l’acoustique, c’est que tu ne peux pas tricher avec ton public, tu dois te montrer tel que tu es. J’aime beaucoup cette sincérité musicale » explique ce fervent adepte de Bobby Mc Ferrin qui a trouvé sa voix après l’avoir longuement mis à l’épreuve du chant choral dont il ne s’est jamais vraiment éloigné. Il fut d’ailleurs chef de la Chorale de la MJC d’Aubagne, forte d’une soixantaine de choristes, avant que l’association MJC ne disparaisse du paysage culturel aubagnais.

Son nouvel album #Jesuisquungosse enregistré au studio K à Port-de-Bouc avec la complicité de Denis Rastyron, des musiciens de The Handcart et Raspigaous est une nouvelle pépite dans la bourse de ce chercheur d’or. Léo a composé un album à l’image de ses lives et concerts : quelque chose de chaud, de solaire, de très coloré, mais surtout positif. Et on tombe sous le charme de ce nouvel opus dès les premières accords oscillant entre reggae, soul et chanson entraînante. « Comme un enfant, je suis entré dans la vie comme on entre dans un champ de mines, tout a fini par exploser » chante cet artiste à la corde sensible. Dans #jenesuisquungosse c’est son talent qui explose, ses textes finement ciselés, à mille lieux des conventions du genre, portés par une voix chaude et claire, au rythme d’instrus scintillants.

Pour avoir la chance d’écouter la totalité des 13 titres, avec quelques surprises (notamment un superbe duo avec Madalena Trabuco), de ce nouvel opus il faudra attendre encore un peu. Pour la sortie de cet album, Léo a besoin de contributions financières en contrepartie desquelles seront offerts des Cds, Vinyles 33trs, les tablatures des chansons, des tee-shirts, affiches et stickers, ainsi que diverses invitations à des concerts, soirée apéro-écoute de l’album, des concerts accoustiques privés, ou des chansons personnalisées, des places de concerts avec accès aux loges, lors de la tournée à vélo qui se déroulera début 2020…

Pour contribuer à la sortie de l’album c’est par ici

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s