Municipaux : la CFTC portée disparue

En décembre, les listes Cftc étaient rejetées par le personnel municipal lors des élections professionnelles en dépit des grandes manœuvres dirigées par l’administration municipale pour les soutenir et affaiblir la représentation Cgt (lire notre article). Quatre mois plus tard, le silence des délégués Cftc rescapés du naufrage est assourdissant. Avec eux, c’est comme avec la 7ème compagnie, on a beau les chercher on ne les trouve nulle part. Ni sur le terrain syndical ni sur le front social. Ont-ils déserté après leur humiliante défaite ? Ont-ils fait leur examen de conscience ? Ou se sont-ils plus simplement dégonflés comme des ballons de baudruche vidés de leur gaz, vestiges d’une fête que les organisateurs ont annulée, la mort dans l’âme, faute de réservations. Des listes constituées aux forceps dans le seul objectif d’affaiblir les syndicats Cgt avaient naturellement une date de péremption ; ainsi leur légitimité a pris fin dès les premiers résultats connus des élections professionnelles.

Hormis une sortie minable lors de la disparition du député-maire d’Aubagne Jean Tardito (lire notre sujet), ces élu.e.s ont disparu du paysage syndical aubagnais, certains même ayant sauté en vol. On apprend ainsi qu’untel quitte les fonctions pour lesquelles il s’était fait élire ou qu’un autre a été candidat alors même qu’il envisageait de poursuivre ailleurs sa carrière professionnelle. Quelques soient les raisons qui ont motivé leur adhésion à la Cftc, il faudra bien un jour que ces « représentants du personnel » montrent le bout de leur nez afin de ne pas être parfaitement ridicules et nous les encourageons à le faire rapidement.

En effet ce ne sont pas les chantiers qui manquent et les prochaines semaines seront décisives pour l’avenir des salariés du service public municipal. Le projet « l’entretien au cœur des dispositifs RH  » émanant de la Direction des Ressources Humaines va conditionner non seulement leur avancement mais aussi leur attribution de primes dans le cadre du nouveau dispositif RIFSEEP pour lequel la Cgt a fait des propositions il y a presque un an… Il est primordial que ce projet soit correctement débattu et éventuellement amendé avant d’être mis en place.

Les représentants de la Cgt se sont emparés de ce dossier brûlant. Vous en aurez bientôt des nouvelles. Les élu.e.s Cftc seront-ils capables de retrousser les manches pour défendre autre chose qu’eux-mêmes et se soucier des intérêts de tous les salariés et de l’ensemble des usagers du service public ? Voilà l’occasion pour eux de prouver qu’ils ne sont pas des syndicalistes-éprouvettes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s