7ème Festival du Grand Micro de Bois

Aubagne accueille les 12, 13 et 14 juillet la 7ème Édition du Festival du Grand Micro de Bois, tournoi national de « slam », cette poésie urbaine dont le mouvement artistique a franchi les barrières sociales en prônant l’ouverture d’esprit, le partage et la liberté d’expression.

Poésie orale, urbaine, déclamée dans un lieu public, sur un rythme scandé, le slam n’est pas seulement un art oratoire qui met à l’épreuve le talent d’orateur. C’est aussi un mouvement de libération artistique né d’une idée du poète américain Marc Kelly Smith. Jugeant les soirées de lecture de poèmes trop ennuyeuses et trop élitistes, Smith créa à au Green Mill Cocktail Lounge de Chicago, l’ancien repaire d’Al Capone, un spectacle intitulé « Uptown Poetry Slam ». Dans cet événement, la scène était ouverte à toute personne souhaitant lire un poème (appris par cœur ou non), et l’exercice était évalué par un jury de personnes choisies au hasard dans le public. Les textes devaient être dits sans décor ou costume ni musique de fond, et limités à trois minutes par intervenant.

Le slam est aujourd’hui une discipline artistique populaire qui a traversé l’Atlantique pour essaimer partout ailleurs. Pour ses aficionados, le slam est avant tout un moment de partage et de transmission, d’écoute et de rencontres, en toute simplicité. C’est avec cet état d’esprit que les organisateurs du Festival du Grand Micro de Bois ont su dynamiser et pérenniser la scène slam locale.

3 jours, 80 poètes, 1 trophée

Le Grand Micro de Bois, c’est aussi un groupe de bénévoles, amoureux des mots et de l’échange, qui s’implique autour de ses fondateurs et champions de la région Sud-Est, K-Rol, Jilboa et Ypnova. C’est une scène poétique ouverte à tous, qui se pratique en scène libre ou, pour les mordus, en tournoi avec des règles simples : être l’auteur de son texte, le déclamer en moins de 3 minutes (sous peine de perdre des points), n’utiliser ni musique, ni costume, ni accessoire.

Lors des compétitions, le public tient le premier rôle, c’est lui qui départage les poètes en leur attribuant des notes. Après des qualifications aux quatre coins de l’Hexagone (Paris, Pau, Troyes, Nancy, Lyon, Toulouse, Nice, Aubagne), par équipes de trois, les poètes se défient en duels pendant tout le festival. Des équipes « pirates » de toute la France et d’ailleurs, constituées jusqu’à la dernière minute, viennent aussi braver les équipes officielles. Leur rêve le plus cher ? Remporter le trophée : le Grand Micro de Bois, fabriqué par Ypnova dont nous avions vanté les talents de plasticien dans un article précédent.
Le Festival du Grand Micro de Bois, c’est aussi d’autres occasions de partage : des spectacles, des concerts, des bœufs musicaux et poétiques, des projections vidéo, des ateliers d’écriture et un concours d’expression poétique, en bref de la poésie aux multiples visages.

Le programme

Vendredi 12 juillet, 18h – 23h30, Parc en Ciel, Maison de Quartier du Pin Vert, Route de Roquevaire, 13400 Aubagne
Scène ouverte, Jam et 1ère qualification du Tournoi. L’équipe gagnante sera directement propulsée en finale.
Concert Elvas Quartet et surprises.

Samedi 13 juillet, chez Elvin à la Rate Penade
Tournoi Slam Poésie et qualifications, scènes ouvertes et Jam tout au long de la journée.
21h00 Finale du Tournoi du Festival du Grand Micro de Bois.
22h30 La Boom, Grand Bal de l’été à La Rate Penade.

Dimanche 14 juillet
Journée libre chez Elvin
19h – Minuit : Comptoir Pirate à Malmousque, 13007 Marseille
Musique et Poésie en bord de mer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s