CAP : les mondes parallèles

Le travail sans relâche des représentants CGT du personnel ainsi que la mobilisation des agents le 16 octobre a permis quelques avancées, certes très insuffisantes, mais qui démontrent une fois de plus que celles et ceux qui luttent ne gagnent pas toujours mais que celles et ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.

Ainsi le nombre d’agents promus au cadre d’agents de maîtrise, promotion pour laquelle il n’y avait pas de quota, est passé de 27 à 29 à notre grande satisfaction. Un maigre résultat au regard des propositions faites par notre organisation syndicale qui défend becs et ongles le droit des agents à bénéficier d’une évolution de carrière légitime compte-tenu de leur ancienneté comme de leurs responsabilités dans les postes qu’ils occupent, avec en filigrane le coût de la vie.

Cette CAP du 16 octobre a mis en évidence l’existence de deux mondes parallèles proches l’un de l’autre mais aux points de vue diamétralement opposés, avec d’un côté des élus du personnel réclamant un traitement équitable des dossiers de promotion et, de l’autre, un directeur général des services ajoutant à la suffisance des élus de la majorité municipale le regard plongé dans leurs smartphones la vulgarité d’un deal. Ainsi était proposé à notre organisation syndicale de choisir deux ou trois noms parmi les agents susceptibles de bénéficier d’une promotion « comme il se fait dans d’autres villes (sic) ». Pour les autres, on verrait plus tard… Ce n’est évidemment pas notre vision du syndicalisme. Contrairement à d’autres présents lors de cette CAP, nous ne regardons pas la couleur du maillot des agents, ni leur degré de servitude ni leur capacité à résister aux diverses pressions. Les élu.e.s majoritaires de la CGT n’ont qu’une seule boussole, celle de la justice, c’est-à-dire la juste appréciation, la reconnaissance et le respect des droits et du mérite de chacun. Point barre.

À ce propos l’attitude des représentants CFTC lors de cette CAP a été consternante. Ont-ils seulement compris quel était leur rôle dans cette assemblée ? Leur représentante s’est abstenue sur tous les dossiers avancés par l’intersyndicale CGT/FSU snobant même ceux de son propre service et de son organisation syndicale.

Seuls au front, les élus CGT obtenaient finalement la révision d’une trentaine de dossiers en prévision d’une future CAP ainsi qu’une réunion de travail concernant les Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles (ATSEM) pour que ce cadre d’emploi ne soit pas laissé de côté.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s