Crise sanitaire : Les territoriaux assurent la continuité du service public

Malgré le confinement, les agents territoriaux sont en première ligne pour continuer à assurer les missions indispensables de service public. Le 17 mars, une réunion extraordinaire du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) a été consacrée à la prévention des risques de contamination des personnels qui assurent la continuité des services indispensables aux Aubagnais(e)s.

Le CHSCT comprend des représentants de la collectivité désignés par l’autorité territoriale et des représentants du personnel désignés par les organisations syndicales. Cet organisme consultatif était réuni le 17 mars pour veiller à ce que le maintien des services indispensables à la population ne mette pas en danger les personnels pendant la pandémie.

D’abord le confinement : il reste la règle et la priorité, comme l’a indiqué le Président de la République lors de son allocution. De même, les salariés ne devront subir aucune réduction de leur salaire, de leurs heures de récupération ou de leurs congés annuels. Une solution pour les vacataires est à l’étude.

Malgré ce confinement, le service public devra jouer un rôle essentiel dans l’organisation des obligations quotidiennes. Certains agents devront donc assurer les missions indispensables de service public : ce sont les agents des services de l’État-civil (naissances et décès uniquement), de l’urbanisme, de la police municipale, des services funéraires, de la propreté de la voie publique, de l’entretien et de la propreté des locaux utilisés, de la maintenance lourde des appareillages ou bâtiments, des activités en direction des publics fragiles, de la gestion des stocks, de la communication, de la paie, des finances et de la comptabilité.

De manière à faciliter la mobilisation des personnels sollicités, leurs enfants devraient être accueillis par les structures destinées à recevoir les enfants des personnels soignants.

Une organisation de travail devra être mise en place dans les services ou une surcharge de travail pourrait se produire, de manière à ce que le personnel reste en bonne santé. En aucun cas, le personnel qui devra assurer ces missions ne devra être mis en danger. Une attention particulière a été portée sur le service de la Maison du Partage.

Quelques consignes à respecter

Les élus du CHSCT rappellent que les masques appelés « chirurgicaux » ont une utilité uniquement pour les personnes qui pourraient être porteuses du virus COVID-19. En revanche, les gants et les distances de sécurité sont largement recommandés ainsi que le nettoyage régulier des mains et du matériel utilisé.

La durée de vie du virus COVID-19 pouvant varier en fonction des supports ou de l’humidité – l’information est attendue – il est impératif de désinfecter régulièrement les surfaces de travail avec lesquelles plusieurs personnes sont en contact, (véhicules, plan de travail commun, etc…).

De manière à trouver un fonctionnement cohérent efficace et équitable les décisions concernant les conditions de travail seront prises par le Directeur général des services et seront appliquées par les différentes directions administratives.

Les élus du CHSCT rappellent que les tenues de travail sont plus que jamais obligatoires. Il est souhaitable qu’elles restent sur le lieu de travail. Pour les personnels qui devront réaliser du télé-travail, il est impératif que les personnels ne réalisent pas eux-mêmes les transferts d’appels et n’utilisent pas de clé USB. Il leur est demandé de consulter régulièrement leur messagerie. Aucune initiative ne devra être prise sans avoir consulté au préalable la hiérarchie ou la DSIT.

Enfin, le personnel confronté selon lui à un danger grave et imminent doit alerter sa hiérarchie qui en alertera immédiatement la Direction des Ressources Humaines afin qu’une enquête soit diligentée immédiatement par une délégation du CHSCT et de l’administration comme la procédure le prévoit.

Afin de remédier le plus rapidement possible à cette situation sanitaire, il est demandé aux agents de respecter les consignes données, de contribuer au bon fonctionnement du service public et de ne pas céder à la psychose. Les élus du CHSCT restent à leur disposition pour tout renseignement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s