Accéder au contenu principal

Catégorie commission administrative paritaire

Ville d’Aubagne : 38 agents promus au cadre d’agent de maîtrise

Il a fallu 6 mois, 6 mois depuis le premier report de la Commission Administrative Paritaire (CAP) du 28 juin 2019 et la mobilisation des agents, 6 mois d’âpres négociations, pour que les représentants CGT du personnel municipal obtiennent enfin que le nombre d’agents promouvables au grade d’agent de maîtrise, promotion sans quota, soit revu fortement à la hausse.

Ville d’Aubagne : à propos du « devoir d’exemplarité »

À chaque fois que l’occasion lui est donnée – ce fut le cas lors des vœux au personnel municipal – le Directeur général des services de la Ville d’Aubagne ne manque pas de rappeler aux agents municipaux leur devoir d’exemplarité. Le 15 janvier, en préambule à la réunion de la Commission Administrative présidée par Gérard Gazay, les représentants CGT du personnel ont rappelé que l’exemplarité était aussi du devoir des élus municipaux. Nous publions cette déclaration dans son intégralité.

CAP : les mondes parallèles

La CAP du 16 octobre a mis en évidence l’existence de deux mondes parallèles, avec d’un côté des élus du personnel réclamant un traitement équitable des dossiers de promotion et, de l’autre, un directeur général des services ajoutant à la suffisance des élus de la majorité municipale, le regard plongé dans leurs smartphones, la vulgarité d’un deal.

Mesdames, et messieurs les élus de la CAP

Que venons-nous donc tous faire ici ? C’est la question posée au maire d’Aubagne et aux membres de la Commission Administrative Paritaire (CAP) par les élus des listes CGT et FSU du personnel de la Ville. En préambule à cette commission qui avait lieu ce mercredi, ils ont lu une motion dans laquelle ils déplorent l’incapacité de la municipalité à dialoguer avec les élus de son personnel, les discriminations professionnelles et la dégradation des conditions de travail. Nous publions in extenso cette déclaration.

Ville d’Aubagne : l’Administration municipale refuse le dialogue

Décidément rien n’y fait. En dépit des tentatives des élu.e.s du personnel pour ouvrir un dialogue avec l’administration municipale et tenter de travailler avec elle à un examen pertinent et juste des dossiers de promotion interne, cette dernière se mure dans un silence qui en dit long sur sa volonté d’ouverture. L’intersyndicale CGT/FSU du personnel appelle à une réaction forte des agents pour défendre leurs droits. Elle pose un préavis de grève le 16 octobre.

Ville d’Aubagne : les élus du personnel réclament l’ouverture rapide de négociations

Dans un courrier adressé au Maire d’Aubagne Gérard Gazay le 18 septembre, les élus CGT du personnel réclament l’ouverture rapide de véritables négociations avant la Commission Administrative Paritaire qui doit avoir lieu le 16 octobre. Enjeu de ces négociations : le traitement équitable des agents municipaux dans le cadre de la promotion interne.

Ras-le-bol : les syndicats Cgt et Fsu du personnel de la Ville d’Aubagne appellent à la mobilisation des salarié.e.s le 20 septembre

Face à une administration municipale intransigeante et sourde aux revendications des salarié.e.s, les élu.e.s majoritaires du personnel de la Ville et du CCAS d’Aubagne appellent à la mobilisation des agents le 20 septembre. Un préavis de grève a été déposé pour un débrayage de 2 heures au moment même où se déroulera la Commission Administrative Paritaire dont la préparation a été émaillée de nombreux incidents.

Ville d’Aubagne : l’intersyndicale CGT/FSU interpelle le maire

Dans un courrier adressé au maire d’Aubagne et président de la Commission Administrative Paritaire (CAP) Gérard Gazay, l’intersyndicale CGT/FSU majoritaire au sein du personnel municipal demande à ce qu’une nouvelle date soit fixée pour la CAP annulée le 28 juin. Elle réclame en outre que les évaluations des agents dans le cadre de la promotion interne soient réexaminées de manière impartiale sur la base des propositions transmises à la DRH par les organisations syndicales. Enfin, que soit revu à la hausse le nombre de promotions sans quota jugé trop faible.