Accéder au contenu principal

Étiquette Droits Devant

À propos du harcèlement moral

C’est un mal de plus en plus présent dans la fonction publique dont les conséquences peuvent être extrêmement graves. Les agissements répétés de harcèlement moral, tels que les définit la loi, ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. De tels agissements doivent être punis et la loi prévoit des sanctions.

Si La Bourse du Travail n’existait pas, il faudrait l’inventer

Née en 1926, la bourse du travail d’Aubagne propose une aide aux salariés des entreprises privées d’organisation syndicale (droit du travail, aide juridique, prud’hommes…) mais aussi des journées d’études, des journées culturelles et festives. Malgré la tentative récente de la municipalité LR de museler l’expression syndicale en la faisant disparaître, elle continue à exercer son rôle essentiel dans un climat social tendu.

Ras-le-bol : les syndicats Cgt et Fsu du personnel de la Ville d’Aubagne appellent à la mobilisation des salarié.e.s le 20 septembre

Face à une administration municipale intransigeante et sourde aux revendications des salarié.e.s, les élu.e.s majoritaires du personnel de la Ville et du CCAS d’Aubagne appellent à la mobilisation des agents le 20 septembre. Un préavis de grève a été déposé pour un débrayage de 2 heures au moment même où se déroulera la Commission Administrative Paritaire dont la préparation a été émaillée de nombreux incidents.

Faites la Paix le 21 septembre

C’est une fête durablement inscrite dans l’identité culturelle aubagnaise même si la colombe a laissé quelques plumes depuis 2014 : la Fête de la Paix. Elle a lieu le 21 septembre à l’initiative de L’Appel des Cent et les associations adhérentes au Cercle de L’Harmonie. Concerts, village associatif, animations et surprise sont au rendez-vous.

Retraites : la grande escroquerie libérale

La « grande marche » contre le modèle social français se poursuit. Après avoir « simplifié » le code du travail et l’assurance-chômage, Macron veut « simplifier » les retraites. En Macronie, simplifier c’est écraser. Derrière la fausse promesse de « plus d’égalité » portée par le système à points présenté par le haut commissaire Delevoye se cache l’objectif inavoué : faire travailler les Français plus longtemps et diminuer les pensions. 

La sécheresse, parce que c’est leur projet !

Le réchauffement climatique qu’on nous avait promis est de plus en plus visible, sensible, nuisible. Il assèche les peaux et les terres, détruit les fruits et menacent les légumes, les animaux, fait fondre les glaciers, sature les océans et les rivières et provoque des déplacements de populations. Il assèche aussi les cœurs et la raison.

Il était une fois les congés payés

Aujourd’hui, personne n’imaginerait que les congés payés puissent ne pas exister… et pourtant… Il a fallu les grèves de mai-juin 1936 pour que le patronat et le gouvernement accordent, entre autres, les deux semaines de congés payés, de peur de perdre bien plus…

Ville d’Aubagne : Ambiance à la CAP ! Quand le dialogue social devient un dialogue de sourds

Suite à l’appel des syndicats FSU et CGT du personnel de la Ville d’Aubagne à un débrayage ce vendredi 28 juin de 8h30 à 10h30 pour dénoncer les conditions dans lesquelles s’est déroulée la préparation de la Commission Administrative Paritaire, une centaine d’agents et représentants syndicaux se sont retrouvés devant la salle Ambroise Croizat, lieu de tenue de la Commission Administrative Paritaire (CAP), pour exprimer leurs inquiétudes et mécontentements face au président de la CAP, le Directeur Général des Services et les membres présents.

Ville d’Aubagne : une DRH sans foi ni loi

Les élus CGT du personnel de la Ville d’Aubagne demandent le report de la Commission Administrative Paritaire qui doit avoir lieu le 28 juin. En cause : une administration municipale qui réinterprète le droit à sa convenance et organise la rétention d’informations en direction de certains élus du personnel.

L’information syndicale est un droit

Deux journées d’information sont organisées les 18 et 24 juin en direction du personnel municipal par les syndicats Cgt de la Ville d’Aubagne. Il sera question, entre autres, du « rifseep », ce nouveau régime indemnitaire qui a vocation à remplacer progressivement la plupart des primes et indemnités existantes. Il sera aussi question de la nouvelle formule de l’entretien annuel que l’administration municipale veut imposer sans aucun dialogue avec les représentants du personnel.

Où va la Culture au Conseil Départemental des Bouches du Rhône ?

Derrière la nouvelle façade événementielle affichée par le Département des Bouches-du-Rhône (Capitales provençales de la Culture ; Année de la Gastronomie…) se cache une autre réalité. Des pans entiers du service public culturel sont progressivement laissés en friche. La fréquentation des établissements est en berne et la stratégie de l’institution sur fond de Métropole devient illisible.

COS toujours

Les agents de la Ville d’Aubagne sont vraiment pris pour les dindons de la farce. De 2016 à 2018 , ils ont été dépossédés de 150.000 €, une somme qui aurait du être consacrée à l’action sociale et utilisée dans sa totalité. La Cgt réclame que les élus du personnel soient associés aux orientations budgétaires concernant l’aide sociale destinée aux agents.