Accéder au contenu principal

Étiquette Services municipaux

Ville d’Aubagne : « Ce n’était pas une partie de plaisir »

Alors que nombre d’agents municipaux ont continué à assurer leurs missions de service public pendant la période du confinement, Gérard Gazay reste muet quant à l’octroi d’une prime exceptionnelle évoquée par l’exécutif national. En revanche, il a pris la décision de soustraire six jours de congés à l’ensemble du personnel municipal.

Ville Aubagne : le dialogue dans l’impasse malgré la crise

Malgré la crise sanitaire et ses conséquences sur la continuité du service public, l’administration municipale sous la direction de Gérard Gazay continue de snober les représentants du personnel et la gestion autoritaire des « ressources humaines », loin de rassurer les agents, entretient un climat anxiogène malvenu dans cette période inédite.

Seul, envers et contre tous

Alors que la crise sanitaire requiert solidarité et intelligence collective afin de permettre à chacun d’entre nous d’affronter cette période particulièrement anxiogène, Gérard Gazay continue à refuser obstinément de dialoguer avec les élus du personnel municipal. Dans un communiqué commun les représentants CGT des agents territoriaux d’Aubagne dénoncent cette posture de monarque et alertent sur les conditions sanitaires de la réouverture des écoles.

Services municipaux et crise sanitaire : y a t-il un pilote dans l’avion ?

Y a t-il un pilote dans l’avion ? c’est la question que se posent les élus du personnel au Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) de la Ville d’Aubagne en l’absence d’informations concernant le Plan de Continuité d’Activité et la gestion de la crise sanitaire dans le service public municipal. Depuis le début du confinement, rien ou presque – hormis une leçon d’éducation sur les gestes barrières –  n’a été communiqué par la Direction des Ressources Humaines.

Covid-19 : Le CHSCT reste vigilant

Des agents municipaux appelés à travailler pendant la période de confinement sans tenue de travail réservée, d’autres ne disposant pas du précieux document les autorisant à se déplacer pour travailler… le Comité Hygiène, Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) de la Ville d’Aubagne a adressé le 20 mars un courriel à la direction des ressources humaines afin tout soit mis en œuvre pour protéger les agents.

Outrances, vous avez dit outrances…

Chacun a pu le constater l’actuel maire d’Aubagne Gérard Gazay n’est pas ce que l’on appelle un modèle de modération malgré ses appels réguliers à la « bienveillance ». Cela ne l’empêche pas de fustiger ce qu’il appelle les « outrances » de notre organisation syndicale. Nous avons voulu lui rappeler qu’en matière d »outrances » il n’était pas le dernier.

Compte rendu du Comité Technique du 5 novembre 2019

Six points étaient à l’ordre du jour du Comité Technique du 5 décembre. Il a été questions, entre autres sujets, d’organisation des services, du budget alloué aux actions sociales en direction du personnel, de l’entretien professionnel et du RIFSEEP, sujet de crispation entre l’administration municipale et les représentants CGT du personnel, et du déménagement du PIJ et du Service Jeunesse, faisant passer l’accueil des jeunes d’une surface de 114m² actuellement à 14m² dans le nouveau local.

Mesdames, et messieurs les élus de la CAP

Que venons-nous donc tous faire ici ? C’est la question posée au maire d’Aubagne et aux membres de la Commission Administrative Paritaire (CAP) par les élus des listes CGT et FSU du personnel de la Ville. En préambule à cette commission qui avait lieu ce mercredi, ils ont lu une motion dans laquelle ils déplorent l’incapacité de la municipalité à dialoguer avec les élus de son personnel, les discriminations professionnelles et la dégradation des conditions de travail. Nous publions in extenso cette déclaration.

Ville d’Aubagne : l’Administration municipale refuse le dialogue

Décidément rien n’y fait. En dépit des tentatives des élu.e.s du personnel pour ouvrir un dialogue avec l’administration municipale et tenter de travailler avec elle à un examen pertinent et juste des dossiers de promotion interne, cette dernière se mure dans un silence qui en dit long sur sa volonté d’ouverture. L’intersyndicale CGT/FSU du personnel appelle à une réaction forte des agents pour défendre leurs droits. Elle pose un préavis de grève le 16 octobre.